Les Verts d'Europe Ecologie d'attaque -Sud Ouest - 07/10/2009

http://www.sudouest.com/gers/actualite/article/729492/mil/5202638.html

RÉGIONALES.
Ils affichent leur ambition : deux élus gersois en mars

Les Verts d'Europe Ecologie d'attaque

Un peu de piment dans cette campagne pour les élections régionales ? En voilà ! Avec dans le rôle du grain de sel, les Verts. Forts de leur succès retentissant lors des dernières élections européennes, ils partent à l'abordage des bastions traditionnels, UMP et PS notamment.


En Midi-Pyrénées, c'est Gérard Onesta, vice-président du Parlement européen, qui devrait mener la bataille à la tête de la liste Europe Écologie. Un rassemblement qui entend surfer sur son succès de 2009. Dans le Gers, depuis le week-end dernier, les Verts sont à l'ouvrage. « Dans un premier temps, explique Fatma Adda, nous avons désigné ceux qui représenteront les Verts au sein d'Europe Écologie (ndlr : Fatma Adda, David Pomiès et Mohamed Guermat, plus un quatrième à choisir), puis nous accueillerons trois représentants associatifs hors Verts. Nous serons donc sept sous la bannière Europe Écologie. »


Leur stratégie ? « Nous sommes dans une autre situation que lors des européennes pour lesquelles les « grands » partis s'étaient peu mobilisés. À nous de convaincre notre électorat, et au-delà, que nous sommes capables de travailler sur des dossiers sensibles et qu'en matière d'environnement, il vaut mieux se tourner vers l'original que la copie. On ne peut être à la fois le Monsieur Environnement d'un grand parti et clamer que la 2 x 2 voies Auch -Toulouse est le dossier de sa vie. »


Une alliance ?


Un coup de pied à peine voilé en direction du PS mais l'UMP ne sera pas en reste : « Ce sera beaucoup plus difficile que pour les européennes. Là, les notables vont se battre pour leurs sièges. »


Les Verts et plus largement Europe Écologie, ne cachent pas leur ambition. « Nous espérons décrocher deux sièges, lâche Fatma Adda. Les sondages qui courent actuellement sont plutôt favorables, s'enthousiasme la jeune femme. Nous ne serions pas très loin du PS, quant à l'UMP, même si elle est devant, elle n'aura pas de rebond possible au second tour ».


Est-ce à dire que les Verts d'Europe Écologie imaginent déjà l'éventualité d'alliance au second tour avec le PS ? « De toute façon, une alliance n'est envisageable qu'autour de notre programme. » Quant à l'intransigeante candidate, elle concède qu'elle ne refuserait pas une tête liste dans le département. Une chose est sûre, la liste Europe Écologie pourrait décrocher un siège en mars prochain. Reste à savoir à quelle autre liste il fera défaut.

Auteur : philippe campa
p.campa@sudouest.com
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :